Certaines contradictions de l’histoire moderne se sont éclairées à mes yeux dès que j’ai bien voulu tenir compte d’un fait qui d’ailleurs crève les yeux : l’homme de ce temps a le cœur dur et les tripes sensibles. Comme après le Déluge la terre appartiendra peut-être demain aux monstres mous.

Les grands cimetières sous la lune, G. Bernanos (éd. Points, p.32)